Gymnastique Rythmique

Vous aimez évoluer en musique, transmettre un sentiment de grâce et travailler votre souplesse ? Découvrez la Gymnastique Rythmique


La Gymnastique Rythmique (anciennement GRS) est devenue sport olympique en 1984, exclusivement féminin.

Cette discipline associe tout le travail corporel de la danse auquel se rajoute le travail technique des engins et quelques acrobaties et permet de développer la souplesse, la grâce et l’expression artistique.

Les filles effectuent, en musique, un enchaînement alliant difficulté corporelle et des engins et chorégraphie.

En compétition, ce sport se pratique en individuel, en duo ou en ensembles.


LE RUBAN


C’est l’engin le plus spectaculaire. Tout le ruban doit être en mouvement d’où la difficulté d’exécuter un exercice parfait. Le ruban est attaché à une baguette (la hampe) avec des anneaux et un joint flexible. Long et léger, le ruban développe le sens de « l’harmonie ». Il attire l’oeil et l’entraîne des une féérie de dessins où on ne retient que grâce, beauté, amplitude, harmonie.

LE BALLON


Le ballon est le seul engin à ne pas permettre de prise. Il développe une relation particulière corps-engin : c’est l’engin de prédilection des roulers qui peuvent se faire sur le sol ou sur toutes les parties du corps. Il permet essentiellement d’exprimer la sensibilité de la gymnaste. Il n’autorise aucune erreur.

LE CERCEAU


Engin rigide non déformable, le cerceau délimite un espace creux, ce qui permet à la gymnaste de jouer avec son volume. Tous les jeux d’espace sont possibles. La manipulation nécessite de fréquents changements de prise d’où un problème de coordination. Sa forme favorise les roulers, les rétros, les passages dans l’engin, les rotations et les renversements.

LA CORDE


La corde est un engin mou et doit être contrôlée en permanence. L’alternance du travail rapide et lent, la manipulation variée corde ouverte, fermée, pliée en font toute sa richesse. La longueur, proportionnelle à la taille de la gymnaste, et la souplesse de la corde permettent la création en permanence de nouvelles difficultés et manipulations.

LES MASSUES


Ces engins nécessitent une très grande dextérité durant les exercices, offrant la possibilité d’utiliser les trois parties de la massue à savoir le corps, le col et la tête. Avec les massues, les gymnastes peuvent exécuter différentes figures : des moulinets, des petits cercles, des grands cercles, des lancers et échappées, des figures asymétriques. L’utilisation des massues nécessite une bonne coordination et privilégie le travail rythmique